Ils font bouger les lignes
7 décembre 2015 - In & Out commentaires   //   1593 Views   //   N°: 71

Chocolat Robert
Une boutique à Paris

Une bonne nouvelle pour les accros du chocolat malgache. Le chocolatier Robert s’installe dans une voûte du Viaduc des Arts, 123, avenue Daumesnil à Paris. L’atelier a été inauguré le 28 octobre dernier. Tous les produits de la gamme Chocolats de Madagascar, ainsi que ceux médaillées aux International Chocolate Awards, y sont disponibles. Dans l’arrière-boutique, un atelier animé par le maître chocolatier Christophe Berthelot-Sampic proposera aux férus du chocolat de mettre la main à la pâte. Quoi de plus indiqué à l’approche de Noël ? 

Environnement
La Mecie a 20 ans 

Le décret de la Mecie (Mise en compatibilité des investissements avec l’environnement) a 20 ans cette année. Ce texte oblige les projets d’investissement public ou privé, susceptibles de porter atteinte à l’environnement, à effectuer une étude d’impact environnemental. « Ceci ne concerne pas seulement les industries extractives ou les projets environnementaux. Lors de la reprise de l’African Growth and Opportinity Act (AGOA) par exemple, nous avons été sollicités par les entreprises franches car l’étude d’impact environnemental figurait parmi les conditions d’admissibilité », explique Jean Chrysostome Rakotoary, directeur général de l’Office national pour l’environnement, l’entité en charge de l’application du décret Mecie.

Brasserie Star
Gagnant-gagnant 

La brasserie Star, par le biais de sa filiale la malterie Malto à Antsirabe , veille sur les petits cultivateurs d’orge, la matière première pour la fabrication de la bière. Elle a mis en place une collaboration « -gagnant » avec 7 000 familles dans le Vakinankaratra, l’Amoron’i Mania et Bongolava. « Nous fournissons les semences, les engrais, et tous les intrants nécessaires pour la culture d’orge, en contre-saison. Nous nous engageons ensuite à acheter toute la production des paysans, avec un prix fixé à l’avance de 720 ariary le kilo », fait savoir Emmanuel de Tailly, Président-directeur général adjoint du groupe Star. Il faut savoir que sur les 4 500 tonnes collectées à chaque récolte, les paysans fournissent 40 % de la demande en orge de la brasserie.

Gastronomie indienne
Epice and love 

A la découverte des spécialités culinaires de l’Inde. Tel a été le mot d’ordre du 9 au 15 novembre dernier à l’Hôtel Ibis d’Ankorondrano. Pendant une semaine, tout le monde (ou presque) a pu savourer des spécialités indiennes comme le Dal Tadka (soupe de lentilles), les Machli Amritsari (beignets de poisson), le Murgh Tikha Hazarvi (poulet épicé) ou le Badam Kheer (crème à l’amande). Tous les plats étaient épicés à souhait puisque les chefs Balram Mahendra et Kumar Jaiswa qui travaillent dans des cinq-étoiles en Inde, étaient venus avec des sacs d’épices dans leurs bagages. 

Pages réalisées par #HildaHasinjo et #SolofoRanaivo

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer