Il était une femme…
4 novembre 2012 - Cultures Livre du mois commentaires   //   483 Views   //   N°: 34

Il était une femme…

« Pas de militantisme dans ses clichés. Pierrot Men médite, mais ne se porte pas en juge. Il témoigne simplement d’une immense affection pour les femmes de son peuple, et plus particulièrement pour celles qui ne s’expriment pas : lessiveuses, petites vendeuses de tomates, cuisinières ou prostituées.

On sent un désir, un besoin de montrer la réalité de leur condition. Le livre est rythmé par leur vie quotidienne faite de joies, de rires et de souffrances : le travail souvent ingrat, ou les fêtes, heureuses, famadihana, circoncisions, événements religieux et festins.

Malgré le nom de fanaka malemy (mobilier fragile) que la langue malgache leur donne, elles apparaissent comme les piliers d’une société où les traditions pèsent lourd (…)

La petite fille comme la grandmère sont attachées à une multitude de corvées répétitives, pénibles et physiquement éprouvantes : tirer des filets, nettoyer du linge, creuser une mine, vendre son corps. Mais Pierrot

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer