Herizo Rakotovao : « En plus, c’est gratuit ! »
21 février 2019 - Le lecteur du mois commentaires   //   513 Views   //   N°: 109

Passionné par la culture, Herizo Rakotovao estime que no comment® est un outil important dans le paysage culturel malgache. Ayant découvert le magazine en 2013, il en apprécie le style d’écriture et particulièrement les portraits d’artistes. Normal, Herizo est un médiateur culturel et producteur artistique. « Je me souviens du rappeur Buddha El Taga que j’ai rencontré un mois après la sortie d’un article sur lui dans le magazine. C’était plaisant de lire son portrait, c’était bien écrit comme d’habitude. » Bien qu’il soit un grand lecteur du magazine, il ne les collectionne pas tous. « Je ne garde que les numéros qui m’intéressent soit pour les photos soit pour les articles. » Mais en tant qu’acteur culturel, Herizo n’hésite pas à éplucher l’agenda pour ne rater aucun événement. « Pour ceux qui ne sont pas dans le milieu culturel et artistique et qui ne se sentent pas forcément concernés, je trouve que le magazine est une véritable aubaine.

Ça leur permet de visualiser et comprendre ce qui se passe. Et ce qui est génial, c’est que c’est gratuit ! »

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer