Gazkar : A fond la caisse !
3 mai 2017 - Que sont-ils devenus ? commentaires   //   1419 Views   //   N°: 88

Nous avons parlé du jeu de course « Gazkar », un Need For Speed « vita Madagasikara » en 2015 dans le no comment® numéro 65. Pari tenu pour la start-up Lomay, « Gazkar » a été lancé officiellement en avril dernier. Pour une sortie attendue il y a deux ans : il était temps !

En parallèle avec le lancement officiel qui s’est tenu dans la capitale, Gazkar a été présenté au Maroc, Togo, Sénégal et Zambie. « Nous avons aussi des points de distribution de l’application dans ces pays », explique le responsable Mathieu Rabehaja. Un pas de plus pour faire découvrir la ville d’Antananarivo à travers ses sept quartiers (Anosy, Mahamasina, Analakely, Ambohijatovo, Ankorondrano, Bypass) et 26 véhicules personnalisables. Gazkar est uniquement jouable sur Android 4.0. « Nous nous sommes tournés vers une version mobile plutôt qu’une version PC car nos partenaires et les utilisateurs malgaches sont nombreux sur ce système. On a aujourd’hui près de 15 000 téléchargements payants. »

D’après le responsable, le secteur du jeu vidéo tend aujourd’hui à se développer dans le pays. Madagascar est entré dans la communauté de Gamecampcities qui est une association d’E-sport inter-Afrique. Une association locale d’E-sport s’est aussi créée cette année. Malgré cet engouement, les problèmes persistent. « L’absence de formation à Madagascar est un vrai blocage pour les développeurs, cela ralentit considérablement les processus de développement d’un projet. Nous avons un grand problème de délestages intempestifs sans oublier le débit et le coût de la connexion qui posent un grand souci pour la plupart des Malgaches. Par ailleurs, il n’y a pas encore d’organisation institutionnelle pour défendre le jeu vidéo comme il se doit. Au niveau de la distribution, il n’y a ni infrastructure ni plateforme adéquate pour réunir les produits et les utilisateurs. »

Face à ces problèmes, l’équipe de Lomay ne compte pas se tourner les pouces et prévoit de nombreuses mises à jour pendant les mois à venir. Conscient du problème de connexion Internet au pays, elle est en train de mettre en place des points de vente de l’application un peu partout dans l’île. Vous avez dit vroum ?

Contact
Mathieu Rabehaja : 034 31 911 95

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer