Fragments De la moiteur du Tremblet à la chaleur de Diego
3 février 2016 - Cousins-cousines commentaires   //   1404 Views   //   N°: 73

Le village du Tremblet ressemble à l’un de ces villages fantômes où les seules âmes qui vivent semblent se terrer au fond d’une cour abritée. L’aventure de « Fragments » s’annonce plus difficile que prévu pour les trois photographes et l’écrivain embarqués dans cette aventure. Pourvu que Diego soit moins lugubre… 

Il fait chaud, il pleut en abondance. Personne au bord du chemin, aucun lieu de vie, ni commerce ni gargote favorisant la rencontre. A l’aube du troisième jour de cette résidence un peu spéciale, ils osent toquer aux portes et s’immiscer en toute simplicité et discrétion dans la vie quotidienne des habitants du Tremblet. Le premier volume de Fragments commence alors à prendre forme, puzzle aussi sombre et humide que le petit village. Romain Philippon, initiateur de la revue Fragments, sous-titrée Regards photographiques de l’océan Indien, s’attache à la méthode : choisir un lieu, presque au hasard, s’immerger pendant plusieurs jours pour éditer à l’issue de cette résidence photographique une revue, avec à chaque numéro des photographes et des rédacteurs différents.

Le premier numéro est sorti en Janvier 2015, le deuxième sortira en mars 2016. Il portera cette fois sur Diego. Aucune contrainte de temps, aucune préparation ni travail d’approche préalable du site pour cette revue éditée par sa propre maison d’édition, Pendant ce Temps, qu’il a créée comme support à ses propres travaux photographiques et pour répondre « au manque d’espace pour les travaux d’auteur ».

Romain a choisi Diego Suarez comme décor pour immerger une nouvelle équipe entre le 27 février et le 28 mars 2016, de jour comme de nuit, et proposer leur regard sur cette ville, sa vie quotidienne et ses histoires. La nouvelle équipe est sélectionnée sur appel à candidatures : 60 photographes ont répondu, book photo à l’appui. Rijasolo, Rafalia Henitsoa, Hyppolyte (photographe et dessinateur BD à La Réunion), David Lemor (photographe à Mayotte), feront équipe avec le romancier Johary Ravaloson pour ce second volume.

Romain sera présent pour superviser la résidence, en partenariat avec l’Alliance française de Diego. À cette occasion, ils proposeront également aux jeunes photographes locaux de participer à des ateliers animés par ce casting prestigieux. Le premier Fragments, dont le style et les clichés semblent très éloignés de l’image idyllique de la côte Ouest touristique réunionnaise, est une oeuvre qui peut paraître sombre, sans tabou ni censure, si proche de la réalité sociale réunionnaise. Quand sera-t-il de Diego ? Réponse dans quelques semaines…

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer