En ville avec Fifaliana Randriambololona
26 avril 2019 - Downtown commentaires   //   317 Views   //   N°: 111

À 21 ans, Fifaliana Randriambololona a tenu sa première exposition Du rêve à la réalité en janvier à l’Ivontoeran’ny Kolontsaina Malagasy. La jeune plasticienne se spécialise dans la réinterprétation des « attrape-rêves ». Pour se ressourcer, elle sort en ville avec ses amis.

Ton plat favori ?
Depuis toute petite, je raffole du poulet frit. J’aime quand c’est croustillant, avec du riz ou de la salade.

Ton resto préféré ?
Je suis branchée fast-food. J’adore aller chez Miam, à Ambohipo, ils font les meilleures frites du quartier. Le cadre est magnifique avec plein de miroirs qui ornent la salle, cela donne un aspect chic. Le personnel est très accueillant.

Ta boisson fétiche ?
Comme j’aime la nourriture plutôt calorique, il me faut une limonade bien glacée pour accompagner mes repas. C’est sucré, sans colorant et très rafraîchissant.

Un endroit fun pour finir la soirée ?
À Ambohipo, il y a un endroit qu’on appelle La Terrasse. On a une superbe vue sur la capitale, surtout au coucher de soleil. J’y traîne souvent avec mes amis pour discuter et trinquer.

Un lieu pour s’évader le week-end ?
Sans hésiter, Ambohimanga Rova. Ce n’est pas très loin de la ville et le paysage est sublime. On peut visiter le palais du Roi et de la Reine de l’époque. J’adore tout ce qui est vintage ! Après la visite, on fait une balade à pied. On pique-nique et on prend le temps d’admirer au loin le paysage d’Antananarivo.

Le meilleur plan pour les vacances ?
Je ne me lasserai jamais de Foulpointe. J’aime sa mer calme, on a l’impression de se baigner dans une piscine naturelle géante sous un doux soleil.

L’événement culturel qui t’a le plus marquée ?
Sans doute, la deuxième édition du Dago festival de l’année dernière. J’y étais stagiaire en organisation mais j’ai quand même pu profiter des divers spectacles, rencontres B to B, conférences et expositions. J’admire leur démarche de mettre en avant les artistes parfois méconnus des Malgaches.

Ton actualité ?
Je prépare ma prochaine expo. À part les bijoux, je me focalise sur le recyclage, je transforme, par exemple, les papiers usés en porte-stylo. Je fabrique des attrape-rêves avec des chutes de tissus récupérés. Je prends la collection de timbres de ma mère pour en faire une bonbonnière ou encore un cadre photo. Je transforme tout ce qui est usé pour en faire des objets de décoration !

Propos recueillis par #PriscaRananjarison

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer