Don Smokilla : Le parrain du rap a le nez creux
9 mai 2016 - LifeStyle commentaires   //   3948 Views   //   N°: 76

Tout ce que Don Smokilla touche devient de l’or, ou si cette fameuse certification musicale existait à Madagascar, on pourrait dire que tout ce qu’il touche devient disque d’or. C’est quand il a entendu les premières rimes d’Agrad sur la scène du concours Freestyle au dôme d’Ankorondrano en 2011 que Don Smokilla est tombé sous le charme du jeune chanteur, encore méconnu du grand public : « il a gagné haut la main ! Le prix comportait l’enregistrement de cinq titres et le tournage d’un clip. Je l’ai pris, lui et Skaiz avec qui il formait un duo, sous mon aile. C’étaient des talents bruts. » Leur premier morceau, LOL, a fait mouche ! En quelques semaines, petits et grands fredonnaient les paroles de la chanson. À partir de là, Don Smokilla, à travers son label Gasy’Ploit Entertainment, organise plusieurs événements : concerts, showcases, un concours de rap intitulé Fantsy Line ; le padre de la musique urbaine teste tout.

Et il a le nez pour trouver les bons artistes : « Il y a beaucoup d’excellents rappeurs mais tu sais quand ça ne va pas marcher, ça dépend aussi beaucoup du public. » En entrant dans son label, les jeunes artistes sont sûrs d’avoir la même poussée médiatique qu’Agrad et Skaiz ou Odiay, une autre tête d’affiche de Gasy’ Ploit : « Chez nous, on bosse ! On prend réellement le projet au sérieux. La bonne musique, ça s’apprend. » Son prochain poulain ? Khallil Gosse, à suivre de très près.

Retrouvez les clips de Gasy’Ploit sur www.youtube.com/GASYPLOIT

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer