Child of Light : Pour joueurs éclairés
6 août 2014 - Add-on commentaires   //   1604 Views   //   N°: 55

Hommage assumé aux grands RPG (Role Playing Game) japonais des années 90, Child of Light en restitue l’esthétique soignée et colorée, avec une progression plus calquée sur les jeux de plateformes en 2D

Vous incarnez Aurora, jeune fille plongée par la maladie dans un sommeil profond et projetée dans le monde de Lemuria. Prenant à contrepied les schémas classiques des contes, la princesse n’attend pas d’être sauvée, elle va s’armer d’une épée pour aller affronter la reine sombre et ses acolytes, et tenter de retourner parmi les siens. Aurora est rejointe par huit autres personnages (dont Igniculus, une luciole), tous ayant un rôle précis (soigneur, magicien, etc.) Dans le gameplay, on avance alternant exploration et combats au tour par tour assez stratégiques, à l’issue desquels on remporte des points d’expériences.

Si on craint de s’ennuyer au début, vu qu’on ne fait qu’avancer, sitôt que notre héroïne aux cheveux flamboyants reçoit le pouvoir de voler, l’aventure prend une autre dimension. Avec son monde ouvert en 2D, Child of Light offre une direction artistique somptueuse et sera sans doute intemporel. 

Onirique jusqu’au bout des ongles, et narré à la manière d’un poème (les dialogues sont écrits en vers), l’oeuvre d’Ubisoft est à la fois un bel hommage et une petite déception. On regrettera que le jeu s’appuie trop sur son esthétique et son ambiance féérique. Si on n’y accroche pas dès le départ, il va de soi que le jeu sera à jeter. 

Mais pour ceux qui se laisseront prendre par cette atmosphère rêveuse, l’aventure promet d’être passionnante… quoiqu’un peu courte (une quinzaine d’heures maximum, même en incluant les quêtes optionnelles). Rythmée par une bande son composée par Coeur de Pirate, le musique est enveloppée de sonorités mélancoliques et aériennes, parfaitement dans le ton. Derniers reproche, Child of Light est facile, pour ne pas dire enfantin ; n’espérez aucun challenge en y jouant en mode normal, vous pourrez même le finir sans utiliser un seul objet de soin. Intéressant pour les novices en RPG, Child of Light risque malheureusement de laisser un peu sur leur faim les plus expérimentés. 

Ubisoft/Ubisoft Montréal – RPG/Plateformes 
Disponible sur Xbox 360, Playstation 3, PC, Wii U, Playstation 4, Xbox One, Playstation Vita
Note : 7/10 

Joro Andrianasolo

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer