Ce bel héros nommé Ravel
6 mars 2017 - Que sont-ils devenus ? commentaires   //   254 Views   //   N°: 86

Nous avons fait le portrait du bassiste Jax Ravel en 2012 dans le no comment® n° 32, eh oui déjà ! Considéré comme un maître de la basse électrique, c’est à New York qu’il a décidé de poser ses valises, il y a trois ans.

« J’ai joué en Europe et en Afrique. L’industrie musicale européenne n’est pas mal, mais pour mon épanouissement à long terme, mon intuition m’a guidé vers les States. Beaucoup d’artistes m’ont conseillé d’y aller et je ne le regrette pas. Je voulais aussi aller à la source du jazz qu’est New York. » Et le jazz lui a permis de rencontrer des grands musiciens, des légendes vivantes comme Mike Stern, Chick Corea, Christian Mc Bride ou Dennis Chambers. « J’ai eu l’opportunité d’approfondir la musique avec Mike Stern et Chick Corea. Ces musiciens sont ouverts, humbles et toujours à l’écoute de ce que tu leur communiques. »

Avec cette envie de partage ancrée en lui, Jax Ravel enseigne aujourd’hui le piano et la basse dans une université de musique. Il prépare aussi son premier album officiel et quelques surprises de taille pour le mois de décembre. « Pour cet album, je pense que j’ai acquis assez de maturité, un peu plus de fougue, un peu plus de contrôle et de créativité. J’aurais des invités de marque. Ce qui compte pour moi, c’est leur musicalité avant tout. Cela prendra le temps qu’il faudra pour qu’il soit mûr et digne d’être partagé avec mes fans. » En tout cas, une chose est sûre, Jax Ravel est plus motivé que jamais après avoir reçu les encouragements de Mike Stern : « Jax Ravel, you’re an amazing musicien. Great ear, great feel. Keep playing and never stop ! You’re smoking ! (Jax Ravel, tu es un musicien étonnant. Une bonne écoute, un bon feeling. Continue à jouer et n’arrête jamais ! Tu es fou !) », lui a dit le maître. Pas mal, non ?

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer