Attention fièvre acheteuse !
18 octobre 2016 - LifeStyle commentaires   //   1162 Views   //   N°: 81

L’oniomanie est le nom savant donné à la manie de claquer des sommes folles pour des achats bien souvent inutiles. Entre ceux qui s’avouent oniomames et ceux qui ne le sont pas, la différence est clairement au niveau du porte-monnaie…

Tsiory Razafimanantsoa
« Mieux à faire ! »

Spécialisé dans le genre fantastique, le réalisateur Tsiory Razafimanantsoa ne trouverait pas aussi fantastique que ça de dépenser sa thune dans les boutiques. « Je n’achète que lorsque j’ai réellement besoin. L’autre fois, en tournant une vidéo, mes vieilles tennis m’ont lâché, je me suis résolu à en acheter une autre paire. Pareil, si j’achète un pull dans les friperies d’Analakely, c’est qu’il fait vraiment froid ! » Vous l’avez compris, il est plutôt du genre fourmi ! « Mon budget mensuel en fringues est à tout casser de 20 000 ariary. Ma philosophie est que cela ne sert à rien de claquer pour des choses superflues. De toute façon, l’habit de ne fait pas le moine et je reçois pas mal de fringues en cadeau lors de mes anniversaires… » Un tantinet radin, le Tsiory ?

Pas du tout, l’explication est qu’il dépense d’abord pour son matos, et là il peut se révéler compulsif à sa manière. « Pour mon prochain film 2455, je projette d’acheter une caméra professionnelle Canon 5D3 qui coûte dans les 10 millions d’ariary. » Un investissement nécessaire si l’on veut tenir son rang au milieu des professionnels, assure-t-il. Il lui a notamment permis d’être primé lors du concours Récréations photographiques de la Fnac à Amiens en 2009, que son film Emotia soit retenu aux Rencontres du film court en 2015 ou encore d’avoir décroché la centaine de missions de couvertures qu’on lui a confié lorsqu’il était directeur artistique d’Ymagoo.

Hoby Andriambolatiana
« Je ne le referai plus »

La fièvre acheteuse, Hoby en est victime. Comme toute maladie, il y a les symptômes et les malaises. D’abord, ça débute par un rouge à lèvres auquel s’ajoutent deux autres, ensuite cinq, dix, vingt … et à partir d’un certain moment, on finit par ne plus compter. Mais Hoby a une excuse, elle est maquilleuse et esthéticienne professionnelle, les produits de beauté sont ses outils de travail. Son activité s’étend jusqu’à la présentation d’une nouvelle émission, le Malagastar Beauty Expert où elle propose des « tutos » maquillage et des astuces beauté.

Pour le moment, l’émission est disponible sur Youtube mais elle sera très prochainement visible sur le petit écran.
Sa plus grosse folie en matière d’achat ? Un rouge à lèvres Giorgio Armani à 800 000 ariary, plus de cinq fois le salaire minimum à Madagascar ! « Mais je ne le referai plus », promet-elle. Quant à ses proches, ils se sont habitués à la voir dépenser autant pour ce que d’aucuns appelleraient des frivolités : « Au début, ma mère et même mon mari me reprochaient d’acheter des palettes ou des pinceaux à des prix exorbitants, mais maintenant ils comprennent ma passion ! En plus, mes clientes apprécient que j’utilise sur elles des produits de luxe et de bonne qualité. » Ah mais si c’est pour le bien de ces Dames, ça change tout !
Hoby n’a pas vraiment de budget shopping prédéterminé, lorsqu’elle voit quelque chose qui lui plaît, elle l’achète et c’est tout. Tout en reconnaissant après coup que certains achats n’étaient pas si nécessaires : « Il m’est arrivé plusieurs fois de ne jamais utiliser des produits ou des habits que j’ai pourtant achetés assez chers. » Vous avez dit compulsive ?

Contact
Hoby Andriambolatiana (Malagastar Prod) : 034 99 781 81

Pages réalisées par #DinaRamaromandray et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer