Ambaro Ranch : La chevauchée fantastique
8 février 2017 - Escales Escales commentaires   //   770 Views   //   N°: 85

Le climat n’étant pas des plus évidents pour eux, les chevaux sont peu nombreux à Madagascar. On compte 350 chevaux pour tout le territoire selon la Fédération malgache des sports équestres, contre 3 000 en 1946. Ainsi, c’est un pari un peu fou que s’est lancé Lucie en 2007, mais qui a porté ses fruits pour le bonheur des petits comme des grands.

Âgée de 20 ans, étudiante en cours d’art plastique, des amis qui désistent leur voyage, un billet qui traîne, ce qui donne un voyage totalement imprévu vers Nosy-Be pour Lucie, une jeune Parisienne qui n’a encore jamais voyagé ! Des imprévues, des sourires, des rencontres, de la joie. « Ce premier voyage est un coup de cœur instantané, que ce soit la joie de vivre local, mais aussi qu’à 20 ans, les opportunités professionnelles se sont ouvertes alors qu’en France, on hésite encore à nous mettre à la table des adultes ou des enfants », explique Lucie, propriétaire d’Ambaro Ranch. Mais son loisir préféré n’est pas disponible. Malgré maintes recherches, le meilleur ami de l’homme ne se trouve pas à Nosy-Be. Ainsi l’idée germe rapidement, et grâce à une bonne étoile, une rencontre va donner le coup de pouce qu’il faut. « Quand j’en parlais autour de moi, on me disait que ça ne pouvait pas marcher, qu’il fallait laisser tomber. Les débuts ont été difficiles, mais on peut dire qu’Ambaro Ranch a toujours été sous une bonne étoile. »

Dix ans sont passés, des quatre chevaux récupérés sur Tana se sont rajoutés les premières naissances à Nosy-Be, l’achat d’un terrain, la construction du ranch, la rencontre de Laurent en 2013, moniteur amoureux des chevaux, qui va apporter une énergie nouvelle. Et pour ce mois de février, des naissances qui viendront agrandir la famille. Aujourd’hui, avec ses six chevaux, Ambaro Ranch reste une petite entreprise à taille humaine, rassemblée autour des valeurs simples que sont la nature et les animaux, valeurs mises en avant dans une ambiance familiale, chaleureuse, plus le respect de l’environnement. En effet, sur place, pas d’électricité, tout est en mode traditionnel : le puits, quelques panneaux solaires et la préparation des excursions autour du salon pendant que les chevaux essayent de vous brouter la tête car ils se trouvent dans la même pièce…

L’équitation est un sport accessible à tous, confirmés comme débutants, petits ou grands. Les chevaux d’Ambaro Ranch, gentils et volontaires, font le bonheur de tout cavalier. « Contrairement à une balade en Europe où il faut respecter les allées et passer uniquement par les chemins équestres, le charme d’une balade à Nosy-Be est l’absence de limites. Aucune barrière ne vient vous empêcher de vous balader, la seule chose est de respecter la priorité envers les zébus. » Pour les débutants, pas de panique, un baptême de 30 minutes sur la plage et les villages voisins avec un accompagnateur, sécurité oblige. Par contre, pour ceux qui ont déjà monté, les heures de balade à l’intérieur des terres vers les hauteurs du Mont Passot, à travers les pistes impraticables en moto et quad, sont magiques. Enfin, pour les plus courageux, une randonnée de 3 heures, sur chemins de forêts, pour découvrir les lacs sacrés de Nosy-Be et finir par la plage sans oublier la baignade… avec votre monture. Et pour ceux qui veulent prendre des cours d’équitation, Laurent propose des cours chaque semaine, disponibles en abonnement mensuel. Et pour cette année, le couple prévoit une extension des lieux pour accueillir les enfants.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer