Aina Delrio : Tout simplement Magnifika !
5 novembre 2018 - La mode Styliste commentaires   //   150 Views   //   N°: 106

Aina Delrio, de son nom d’état civil Aina Rakotomanga, revisite la chemise classique pour en faire des robes classieuses, tendances et prêtes à porter. Il fait le va-et-vient entre la Nouvelle-Calédonie et Madagascar pour perfectionner sa marque Magnifika.

Cet été, la tendance se tourne vers la robe chemise. Elle fait partie de ces basiques incontournables que chaque femme a dans son placard. C’est une pièce tout-en-un et elle se prête à toutes les occasions. Cette praticité fascine le styliste Aina Delrio et il en a fait sa marque de fabrique. Cette marque, il l’a nommée Magnifika et la présentée pour la première fois lors de la finale de Top model Madagascar en septembre, puis lors de la Fashion Week au château Hagen de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, en octobre. « Magnifika car toutes les femmes sont magnifiques. En portant les modèles, elles s’assument peu importe leurs formes. Elles sont à l’aise, fortes et confiantes. Du moins, c’est ce que je souhaite à travers mes créations. »

Magnifika compte une trentaine de pièces. Ses créations offrent une version revisitée et plus actuelle de la robe chemise. Ses pièces sont épurées et classieuses avec toujours le détail mode qui booste l’ensemble. Comme cette robe composée d’une chemise blanche à manche longue basique et d’un bas à la coupe asymétrique et rehaussé de rayures bleu et blanc. Ou cette robe chemise de style off shoulder dont les volants tombent de manière très fluide sur la taille. Ses pièces sont pratiques en toute circonstance. « Mes créations sont du prêt-à-porter. Il suffit de mettre les bons accessoires pour créer soit un look soft du jour soit un look sophistiqué pour une soirée. » Si la plupart de ses robes chemises sont faites de coton, Aina Delrio ne manque pas d’utiliser d’autres matières comme le denim, le prince-de-galles ou encore le fleuri. Son pari ? Il est possible de fabriquer une robe chemise avec n’importe quel tissu, même le plus raide comme le jean.

Habitant en Nouvelle-Calédonie depuis 2010, il achète ses tissus lors de ses passages à Antananarivo. « On trouve les meilleurs tissus ici, surtout au marché d’Ambodin’Isotry, le samedi. » Il passe à Madagascar environ une fois par an, en profite pour s’approvisionner mais aussi pour confectionner ses pièces. « J’habite à l’autre bout du monde mais j’adore créer mes modèles ici. J’ai un atelier à Antanimena. Je les ramène ensuite en Nouvelle-Calédonie. » Son amour pour le stylisme est d’ailleurs né là-bas. Lors de sa première année en terre inconnue, il lui a fallu une activité. « Puisque je ne suis pas résident, je n’ai pas eu de travail durant les deux premières années. Je me suis un peu ennuyé. Un jour, j’ai voulu créer une chemise. J’ai alors acheté une machine à coudre de supermarché. » Depuis, la passion pour les formes et les reliefs ne l’a plus quitté. Parmi ses temps forts, Aina Delrio a habillé Miss Calédonie en 2015 et 2016. Il a renforcé ses acquis à l’école Esmod à Bordeaux (France) en 2016. Bientôt, il affichera ses modèles à Sydney (Australie) et à Auckland (Nouvelle-Zélande). Magnifika !

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer