Accueil villageois
8 janvier 2015 - Escales commentaires   //   3576 Views   //   N°: 60

Au-delà des eaux thermales et de ses pousse-pousse, Antsirabe est l’endroit idéal pour les voyageurs désireux de découvrir le Vakinankaratra autrement. En partageant le mode de vie de ses habitants et en finançant des projets de développement, par exemple.

«L’accueil villageois défend un tourisme entièrement participatif, avec une imprégnation à 100 % du visiteur qui partage les activités du village », explique Tahiry Ranaivoarison, la présidente de l’association Avima (Accueil villageois malagasy). Cette façon de conjuguer tourisme durable et développement local est au coeur du projet Accueil villageois, fruit d’une coopération entre la Région Auvergne et le Vakinankaratra.

Sept sites pilotes ont vu le jour (Ambohinandriana, Tsinjoarivo, Ambatofotsy, Ihasy, Andranomafana, Belazao et Andriambilany) avec à la tête de chacun une association villageoise d’accueil touristique et de développement local. « Les sites ont été choisis pour leur spécificité, leur diversité et leur passé, car certains sont liés à l’histoire de la Royauté. Ils ont surtout été choisis en fonction de leur accès et de la motivation des villageois à s’impliquer dans les différents projets. »

L’Avima a pour principales missions depuis 2012 la gestion de projet et l’accompagnement de ces associations villageoises.

Elle est composée d’une équipe technique basée à Antsirabe. Une coordinatrice du projet, deux coordinateurs villages et un responsable commercial et communication interviennent dans la gestion de projets et accompagnent les associations villageoises dans la commercialisation des séjours. 

Une douzaine de foyers par site, ainsi que la commune bénéficient directement des retombés économiques à travers des projets de développement locaux : infrastructures, aviculture, rizipisciculture, formations, éducation et santé…

Environ 15 % du prix du séjour sont consacrés à ces différents projets. Selon les infrastructures d’hébergement sur place, les voyageurs peuvent être reçus dans des gîtes traditionnels malgaches ou dormir chez l’habitant. 

Les repas sont préparés à partir des produits locaux, un vrai retour aux sources et à l’essentiel ! Les séjours sont riches en activités : visites d’artisans, d’agriculteurs, de carrières de pierres précieuses, sans oublier les randonnées découvertes et les animations folkloriques. En partenariat avec les tours opérateurs de la capitale et des partenaires institutionnels sur place, l’association commence peu à peu à se faire une place dans l’offre touristique du Vakinankaratra.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer